Hervé Juvin – Le mur de l’Ouest n’est pas tombé

Hervé Juvin en conférence au Cercle Aristote le 15 juin 2015, pour la sortie de son ouvrage : « Le mur de l’Ouest n’est pas tombé »

Cercle Aristote


« Conformité; gouvernance; création de valeur; compétitivité et attractivité des territoires; quatre idées qui ont fait irruption dans notre vocabulaire français, reprise indéfiniment par des associations, des journaux, des débats télévisés, des « leaders d’opinion », quatre idées d’importation qui résument la dépendance mentale créée par l’influence américaine. »

« Conformité. […] La conformité permet tout, elle autorise tout, puisqu’elle substitue le respect des formes au souci du fond ; la victoire du droit positif sur le droit naturel est accomplie quand la conformité s’installe. […] Chaque avancée de la « common law », de l’arbitrage privé contre le droit public, de la conformité contre la loi, est un recul de la démocratie, de l’égalité, et un deuil de la justice. Et une rente pour l’industrie du droit. »

« Gouvernance. […] L’essentiel n’est pas économique mais politique. La bonne gouvernance doit disposer des traditions, des moeurs, et en finir avec le politique – avec cette prétention insupportable des Nations à décider elles-mêmes et pour elles-mêmes. La gouvernance est chargée d’en finir avec le gouvernement. »

« Création de valeur. […] La « création de valeur » a remplacé la représentation de la vérité matérielle par son équivalent financier. C’est désormais la seule valeur financière qu’il s’agit de mesurer. Peu importent sa nature, son origine et son utilité ! Il faut mesurer l’étendue et la violence du changement intervenu en moins de trente ans. La mise sous tension de l’entreprise par la finance, analogue à la mise sous tension des administrations par le budget, place chaque cellule de l’entreprise sous le signe unique de sa contribution au résultat financier. […] Et le résultat est éclatant ; personne ne sait à quoi correspondent les valorisations financières qui emplissent les pages économiques des journaux, justifient les rémunérations, font et défont des vies sans qu’aucun rapport avec quoi que ce soit de réel puisse être jamais invoqué. »

« Compétitivité des territoires. Pur produit de l’idéologie du déracinement, de l’expulsion des autochtones et de la mise en marché des hommes, comme de la terre et des ressources naturelles, elle signifie l’équivalence entre l’entreprise et le territoire. De même que l’entreprise se sépare des collaborateurs sous-performants, le principe voudrait que le territoire attire les meilleurs – l’idée est rarement poussée à son terme – et expulse les moins bons.  […] Inutile de dire que les « indicateurs de compétitivité et d’attractivité » obéissent tous au même objet ; imposer le cahier des charges des sociétés privées aux collectivités territoriales, aux citoyens et aux Etats, pour assurer le pillage des ressources collectives, de l’argent public et du territoire. »

« Quatre mots, et davantage. [..] Quatre expressions d’une idéologie, celle de la primauté de l’économie comme moyen de la puissance. »

juvin-mur-de-louest

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s