« Qui parle d’Europe a tort »

Qui parle d’Europe a tort. Notion géographique.

La remarque elliptique d’Otto von Bismarck en marge d’une note d’Alexander Gorchakov, ministre des affaires étrangères de la Russie en 1876

bismarck


 

« Qu’est-ce que l’Europe ? » avait demandé Bismarck avec ironie à l’ambassadeur d’Angleterre, avant la guerre contre le Danemark.

« Qui parle d’Europe a tort », écrit-il seize ans plus tard en marge d’une note de Gortschacow affirmant que « la paix de San Stefano n’était pas une question russe ou turque, mais une question concernant l’Europe »

Ayant réfléchi quelques instants, le chancelier ajouta ces mots sarcastiques :

« J’ai toujours trouvé le mot d’Europe dans la bouche des politiciens qui demandaient des autres puissances ce qu’ils n’osaient exiger au nom de leur pays. »

Sans doute ses yeux d’acier brillèrent alors d’un mépris particulier, car il considérait l’Europe comme « une simple expression géographique. »

Bismarck et Hitler, Henry Vallotton

vallotton-bismarck

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s