Hervé Juvin – La société du droit

Nous vivons la société du droit, bien davantage que celle du marché, qui en procède et qui y renvoie sans cesse. L’avènement de l’individu est bien davantage celui du droit, qui invente de toutes pièces, qui meut et qui dirige l’homme de droit et de ses droits, comme une poupée mécanique, inconsciente et désarticulée. […]

Le droit réalise les conditions de ce qui succède à l’empire ; la capacité d’agir universelle, le pouvoir mondial des investisseurs privés. Au nom de l’individu, c’est le contrat, l’entreprise privée et la concurrence de tous contre tous que le droit substitue à la politique des nations et à la libertés des peuples. Le droit balise l’espace où l’économie pourra arraisonner l’histoire et la propriété , la société.

[…] Le droit va ouvrir la route au développement en supprimant toute résistance à la convoitise individuelle, en délégitimant toutes les limites, les barrières et les répressions soigneusement organisées dans la quasi-totalité des sociétés politiques contre l’accumulation individuelle ou familiale, contre la démesure et le désir sans frein. Le droit de l’individu détruit ces limites, fait sauteur ces barrières, et autorise tout individu à se tourner contre sa communauté, contre la société dont il est issu, à partir du moment où son intérêt est en jeu. Le droit fait de l’intérêt la seule patrie des hommes. Le droit et le contrat qui organisent la concurrence ; le droit et le contrat qui assurent à chacun l’accès au bonheur par le concurrence et le marché, au sein de la croissance infinie.

Hervé Juvin , La grande séparation

juvin-grande-separation

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s