Jean-Claude Michéa – Lumières et Capitalisme

Des physiocrates à Turgot ou Adam Smith, c’est bien à la philosophie des Lumières elle-même que l’idéologie libérale n’a jamais cessé d’emprunter la totalité des catégories philosophiques (Individu, Raison, Progrès, Liberté) nécessaires à sa formation.

En un sens, il convient même de dire que seule l’Économie politique – comme religion du Capital – a su conduire l’individualisme des Lumières à son extrémité logique: une monadologie radicale, dans laquelle le Marché demeure l’unique instance capable de préétablir une harmonie entre des individus rationnels, définis, par hypothèse, comme sans filiation ni attachements particuliers, c’est à dire comme de simples calculateurs égoïstes.

Jean-Claude Michéa, Impasse Adam Smith (2002)

michea-impasse-adam-smith

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s