Le destin funeste des monnaies plurinationales

François Asselineau : qu’est-ce qu’une monnaie ?


Intervention de François Asselineau au colloque de l’EPAM à Athènes le 30 novembre 2013 – « QUI A INVENTÉ L’EURO ET POURQUOI ? »


L’histoire monétaire mondiale a montré, depuis l’Antiquité, que toutes les monnaies plurinationales finissent toujours par exploser.

François Asselineau – Entretien avec le magazine Causeur

ue-euro-barbelés


Jean-Pierre Robin – Vie et mort des unions monétaires (Le Figaro)

Depuis cinq ans et demi qu’a éclaté la crise grecque, un spectre hante la zone euro, son éclatement. Il vient en réalité du fond du siècle passé. L’économiste danois Jens Nordvig a ainsi répertorié qu’entre 1918 et 2012 quelque 67 unions monétaires ont volé en éclat. Toutes les tentatives d’États indépendants de constituer une monnaie commune unique ont fini par échouer. On ne connaît pas de contre-exemple.

L’exemple le plus marquant est l’URSS qui a disparu corps et biens avec sa monnaie en 1991. L’Union des républiques socialistes soviétiques répondait à la définition d’une union monétaire autour du rouble soviétique. La seule différence avec la zone euro est que l’URSS disposait d’une armée commune puissante et formait une structure fédérale, avec de réels mécanismes de redistribution entre ses Républiques. En revanche le rouble était inconvertible internationalement, ce qui a permis que sa disparition se fasse sans aucun heurt pour l’économie mondiale. (…)

Mais au-delà des considérations financières plus ou moins mécaniques, c’est la nature de l’Union monétaire européenne qui est en jeu, et c’est bien plus grave. À partir du moment où un pays en sort, elle cesserait d’être considérée comme un engagement irréversible pour devenir un simple accord monétaire entre États, comme l’a été de 1979 à 1998 le Système monétaire européen qui a précédé l’euro.

En annonçant le référendum, Alexis Tsipras fait renaître le spectre de l’éclatement de la zone euro qui viendrait s’inscrire dans la longue liste des unions monétaires qui n’ont pas fait long feu.


Jens Nordvig – « There is no historical precedent for the break-up of the eurozone » (LSE)

FinalNordvigFigure1

Figure 1: Timing, size and level of development in past currency union break-ups

nordvigfigure3edit

Figure 3: Historical currency union dissolutions

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s