Revue de presse (66)

France

91% des électeurs n’ont pas participé à la « primaire » de la droite et du centre

statistiques-primaire

primairedroite-les-resultats-departement-par-departemen

François Fillon réorganise le parti Les Republicains : le nouvel organigramme (Idé)

lr-orga

Vigipirate évolue et intègre un nouveau niveau d’alerte « urgence attentat » (Le Figaro)

Le nouveau plan Vigipirate prévoit la création d’un système à trois niveaux de menace: «vigilance», «sécurité renforcée/risque d’attentat» et «urgence attentat», le plus élevé.

Le premier niveau correspond à une posture permanente de sécurité impliquant la mise en place d’un socle de cent mesures (sur les plus de 300 que compte le «catalogue» de Vigipirate). Le deuxième niveau correspond à une menace terroriste élevée, voire très élevée, comme c’est le cas actuellement. Des mesures additionnelles (216 au total, certaines confidentielles) peuvent être activées. Concrètement, il ne s’agira plus, à ce deuxième stade, de se contenter de mesures de prévention, comme le port de badges ou la vérification des pièces d’identité, mais aussi d’organiser des patrouilles, des filtrages et des fouilles. Le troisième niveau, inédit, «urgence attentat», est adopté, de façon ponctuelle – limitée à l’activation d’une cellule de crise -, immédiatement après un attentat ou face à l’imminence d’une action terroriste. Il peut être comparé au dispositif «alerte enlèvement» et comporte des mesures exceptionnelles, par exemple la fermeture des routes, du métro, l’arrêt des déplacements scolaires…

vigipirate

planvigipirate

Modèle des frères Kouachi, Boubaker El Hakim aurait été tué en Syrie (Paris Match)

Boubaker El Hakim, figure de la “filière des Buttes Chaumont” et proche des frères Kouachi aurait été tué le 26 novembre dernier à Raqqa, « capitale » de l’Etat Islamique.

Il avait appelé “tous [ses] potes” du XIXe arrondissement de Paris à le rejoindre pour faire le djihad. “Tous ceux qui veulent tuer l’islam, on va les tuer”, promettait Boubaker El Hakim, avant de traiter ses ennemis de “bouffons”. Fer de lance de la “filière des Buttes Chaumont”, il a été la figure héroïque, l’inspirateur de plusieurs de ses “potes”, dont deux frères tristement connus. Chérif et Saïd Kouachi, les tueurs de Charlie Hebdo. De son “nom de guerre” Abou Mouqatel, Boubaker El Hakim aurait été tué le 26 novembre dernier à Raqqa, « capitale » de l’Etat Islamique.

L’information, qui n’a pas été confirmée par les autorités françaises, a été diffusée par « Raqqa is being Slaughtered Silently » (RBSS – Raqqa est massacré en silence), organisation d’activistes pro-démocratie en Syrie et l’une des sources les plus fiables sur la ville. Selon son site Raqqa-sl.com, le Franco-Tunisien âgé de 33 ans aurait été tué dans une attaque de drone, non loin du stade de la ville, qui sert de centre de détention à Daech. Boubaker El Hakim avait été placé sur la liste noire des djihadistes du Conseil de Sécurité de l’ONU l’an dernier, signe qu’il était une cible prioritaire dans la lutte contre Daech.

Attentat déjoué : enquête sur le Marocain Hicham El-Hanafi, le routard de Daech (JDD)

Si plusieurs kamikazes du 13 novembre à Paris s’étaient glissés dans le flux des migrants à l’été 2015 pour gagner l’Europe, l’un des auteurs du projet d’attentat prévu le 1er décembre s’est, lui, fait passer pour un réfugié politique. Hicham El-Hanafi, 26 ans, natif de Fès au Maroc, a mis pied sur le continent européen à l’automne 2013. Le début d’une longue pérégrination jusqu’à sa mise en examen vendredi avec les quatre membres de la cellule de Strasbourg pour un projet d’attentat déjoué cette semaine par les policiers de la DGSI.


Union Européenne

Le vote du Parlement européen sur le CETA renvoyé à début 2017 (AFP)

Le vote du Parlement européen sur l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (Ceta), nécessaire pour permettre son application provisoire, aura lieu début 2017 et pas en décembre comme envisagé, a-t-on appris hier de sources européennes.

Le vote est désormais programmé soit en janvier, soit plus probablement en février, « un retard dû à la demande de trois commissions parlementaires d’établir des avis » sur ce texte de 1 600 pages, a expliqué Jaume Duch Guillot, porte-parole du Parlement européen. Les commissions concernées gagnent ainsi quelques semaines pour rédiger ces avis qui seront, selon M. Duch Guillot, « adoptés assez rapidement. »

Grande-Bretagne : nouvelle action en justice susceptible de freiner le Brexit (AFP)

« Nous avons besoin de clarté juridique« , a indiqué le cercle de réflexion « British Influence » qui réclame que le Parlement soit consulté sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Espace économique européen (EEE). Réunissant les 28 Etats membres de l’UE ainsi que la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein, l’EEE est une extension du marché unique dont il reprend les principes fondamentaux de libre circulation des marchandises, des services, des capitaux et des personnes.

La position du gouvernement est claire. « Puisque le Royaume-Uni est co-signataire du traité de l’EEE en sa seule qualité de pays membre de l’UE, nous allons automatiquement cesser de faire partie de l’EEE lorsque nous aurons quitté l’UE« , a répété un porte-parole de Downing Street lundi. Pour Jonathan Lis, vice-président de « British Influence« , en revanche, « il y a une forte chance que le Royaume-Uni soit dans l’illégalité en nous sortant de l’Espace économique européen avec le Brexit« .

Selon lui, Londres doit d’abord révoquer l’article 127 du traité de l’EEE (qui précise les modalités d’une sortie de l’EEE), ce qui demanderait l’aval des députés du Parlement britannique. Le député conservateur pro-Brexit Dominic Raab a aussitôt dénoncé « ces avocats qui n’arrêtent pas d’inventer de nouvelles combines pour essayer de s’opposer à la volonté du peuple » britannique qui a voté à 52% pour sortir de l’UE.

Le gouvernement doit déjà composer avec la décision de la Haute Cour de Londres accordant aux députés un droit de vote sur le déclenchement de l’article 50 du Traité de Lisbonne qui lance la procédure de divorce avec l’UE. L’exécutif a fait appel de cette décision devant la Cour Suprême qui doit se pencher sur la question début décembre et rendre son verdict en janvier.

Paul Nuttall succède à Nigel Farage à la tête de l’UKIP (AFP)

Paul Nuttall, qui vient d’être élu lundi 28 novembre président de la troisième formation politique du Royaume-Uni avec une large avance (62,6 % des voix), loin devant Evans (19,3 %) et l’ancien soldat Rees-Evans (18,1 %).

L’ancien adjoint au crâne chauve devient à 40 ans le troisième patron de l’Ukip en trois mois après la démission express en septembre de Diane James qui avait contraint l’ancien leader charismatique Nigel Farage à revenir pour un bref intérim.

Andrew Parmley, nouveau Lord-mayor de la City de Londres (AFP)

Depuis plus de 800 ans, le Lord-maire de la City de Londres règne sur ce territoire d’un peu moins de trois kilomètres carrés, coeur historique et économique de la capitale britannique Le Lord-mayor est élu chaque année par les 25 échevins de la City, eux-mêmes désignés pour six ans, à raison d’un par quartier de la City (ou Ward).

Comme ses prédécesseurs depuis la Grande Charte du Roi Jean de 1215, Andrew Parmley, 60 ans, 689ème Lord-maire de la City, a dû se rendre le deuxième samedi de novembre devant les Cours de Justice Royales, à la frontière entre le quartier de Westminster et la City, pour prononcer son serment devant des représentants de la Reine.

Son travail, pendant un an, va être de promouvoir les services financiers de la City et du reste du Royaume-Uni, dans le pays -et en particulier auprès du gouvernement et des parlementaires- et à travers le monde. Pendant sa mandature, il devra prononcer pas moins de 800 discours, visiter 30 pays et recevoir les figures de la finance dans sa résidence officielle de la Mansion House.

Le Lord-maire et son conseil ont également autorité sur la police, les écoles, les marchés, la voirie, le port et les ponts de la City. A la tête d’un immense patrimoine immobilier et culturel, quatrième sponsor culturel du pays derrière la BBC notamment, il gère aussi de nombreux espaces verts hors de la City, comme l’immense parc de Hampstead Heath dans le nord de la ville.


Monde – Géopolitique

Génocide au Rwanda : Kigali saisit la justice française dans une enquête visant 20 militaires français (Jeune Afrique)

Le procureur général du Rwanda vient de saisir la justice française d’une demande d’entraide judiciaire dans le cadre d’une enquête criminelle pour complicité de génocide visant vingt officiers de l’arme française.

« En l’absence de convention d’entraide judiciaire en matière pénale entre la France et le Rwanda, la présente demande est formulée sur base de la courtoisie internationale et de l’offre de réciprocité des magistrats requérants », ajoute le procureur général rwandais. Une allusion aux commissions rogatoires internationales effectuées au Rwanda, au cours des dernières années, par des magistrats français, en particulier ceux du pôle génocide et crimes contre l’humanité du TGI de Paris.

À deux exceptions près, la liste des officiers incriminés correspond à celle rendue publique le 31 octobre par la Commission nationale de lutte contre le génocide (CNLG), elle-même inspirée de la liste divulguée en 2008 par la Commission Mucyo. Officiellement « chargée de rassembler les éléments de preuve montrant l’implication de l’État français dans la préparation et l’exécution du génocide perpétré au Rwanda en 1994 », cette commission d’enquête rwandaise avait en effet mis en cause, au terme de ses travaux, treize personnalités politiques et vingt personnalités militaires françaises.

Depuis la réouverture récente de l’enquête instruite à Paris sur l’attentat du 6 avril 1994, qui avait entraîné la mort de l’ancien président rwandais Juvénal Habyarimana, les plus hautes autorités rwandaises ont fait savoir leur mécontentement face à une démarche qualifiée de « dilatoire ». Instruite à l’origine par le juge Jean-Louis Bruguière, cette instruction controversée, qui s’est longtemps focalisée exclusivement sur une responsabilité du Front patriotique rwandais (FPR) de Paul Kagame dans l’attentat, est, selon Kigali, guidée par des « considérations politiques » héritées du contentieux ancien entre les deux pays.

Plateau du Golan : raid israélien après une attaque liée à l’EI (Euronews)

L’aviation israélienne a mené un raid la nuit dernière dans la nuit de dimanche à lundi sur le plateau du Golan syrien. La cible : un bâtiment qui a servi de base à une attaque menée la veille par un groupe de jihadistes, la Brigade des martyrs de Yarmouk, lié à l’organisation Etat islamique.

Israël, qui occupe le plateau du Golan syrien depuis 1967, reste à l‘écart du conflit qui fait rage chez son voisin. Mais le territoire est régulièrement atteint par des projectiles venus de Syrie, souvent considérés comme des tirs perdus, auxquels l’Etat hébreu a répondu à plusieurs reprises. Des opérations sont menées ponctuellement contre le Hezbollah libanais, engagé aux côtés du régime de Damas.

Russie : l’émir » de l’EI dans le nord du Caucase a été tué, affirme le FSB (AFP)

Le service fédéral de sécurité (FSB) russe a affirmé, dimanche 4 décembre, avoir tué l’« émir » du groupe Etat islamique (EI) dans le nord du Caucase au cours d’une opération dans la république du Daghestan. « Parmi les bandits neutralisés, ont été identifiés le chef de la branche de l’Etat islamique pour la région, Roustam Asildarov, et quatre de ses proches collaborateurs », a déclaré le FSB dans un communiqué.

Agé de 35 ans, Roustam Asildarov également appelé cheikh Abou Mohammad Al-Qadari, avait été nommé en juin 2015 à la tête d’un « émirat » proclamé par l’organisation djihadiste dans le Caucase, où les insurgés islamistes locaux venaient de grossir les rangs de l’EI. Il était auparavant « émir » du groupe au Daghestan.

Les Suisses votent contre une sortie accélérée du nucléaire (AFP)

Les Suisses ont dit non. Les électeurs se sont prononcés dimanche contre une sortie accélérée du nucléaire, qui prévoyait la fermeture de 3 des 5 réacteurs de ce pays dès l’an prochain.

«L’initiative de retrait nucléaire», défendue par les Verts et soutenue par les partis de gauche, proposait de limiter à 45 ans la durée de vie d’un réacteur. Elle a été rejetée par 54,23% des voix contre 45,77% et par 20 cantons sur 26.La participation n’a été que de 44,8%, car l’enjeu ne portait pas sur l’avenir du nucléaire en Suisse, mais uniquement sur un calendrier de fermeture des cinq réacteurs qui produisent environ un tiers de l’électricité du pays.

Les autorités helvétiques ont en effet décidé il y a 5 ans déjà de sortir du nucléaire, dans la foulée de la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon, provoquée en mars 2011 par un tsunami meurtrier. Elles n’ont toutefois pas fourni de calendrier précis, se contentant de promettre de fermer les réacteurs au fur et à mesure qu’ils approchent de leur fin de vie.

Pétrole : l’OPEP entérine une baisse de production de 1,2 million de barils par jour (AFP)

L’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole a entériné, mercredi à l’occasion du 171ème sommet de l’organisation à Vienne, la baisse de production convenue à Alger fin septembre qui doit permettre de soutenir les cours du pétrole, divisés par deux depuis la mi-2014.

La baisse de production passerait à un niveau de 32,5 millions de barils par jour — la fourchette basse des 32,5 à 33 millions de barils évoqués à Alger —, contre 33,47 en août selon l’Agence internationale de l’Énergie (AIE). Cette réduction de la production, la plus grosse depuis 2008, devrait permettre aux pays producteurs de soutenir le cours de l’or noir, en nette baisse à cause d’une offre excédentaire depuis des mois. Cet objectif est censé entrer en vigueur au 1er janvier 2017.

Dans le détail, selon Reuters, l’Arabie Saoudite aurait accepté réduire sa production de 500 000 barils par jour, à 10,06 millions de barils, l’Iran de geler sa production à 3,797 millions de barils. Une autre coupe — de 600 000 barils par jour — des pays non-membres de l’Opep, comme la Russie, était également espérée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s